Accueil / Notre histoire

Notre histoire

Menuiserie de tradition depuis 1933

Quand Léandre Hervieux crée MSM en 1933 c’est un petit atelier de menuiserie artisanal, situé à Saint Vincent sur Oust, qui construit des meubles, mais aussi… des cercueils. Après la guerre, il décide de produire aussi des ouvertures, portes et fenêtres. C’est son fils, Jacques Hervieux, qui reprend la société en 1965 et se spécialise dans les ouvertures, en perfectionnant les méthodes et en agrandissant l’atelier.

En 2006, Christian Bourcier poursuit le développement de MSM. En 2008, il met en place dans l’atelier la commande numérique qui permet encore plus de précision dans le découpage des pièces.

En 2018, Yvonnick Picaud se joint à deux des collaborateurs de MSM, Yvan Rosier et François Bégo pour reprendre MSM. Ensemble, ils continuent d’améliorer les techniques de production, de réorganiser l’atelier. L’accent est également mis sur la formation des ouvriers et la qualité des fabrications.

En 2021, le développement de MSM se poursuivant, l’entreprise déménage à Sérent, près de Vannes, dans des locaux de 2000 m2. Un showroom permettra aux professionnels et à leurs clients de venir voir et choisir sur place les menuiseries, les différents types d’essence de bois et les finitions.

Yvonnick Picaud

Gestion et développement commercial

Dès la visite de l’atelier, en 2018, j’ai eu un véritable coup de cœur, pour le bois, matériau noble, le produit, l’équipe et la façon de travailler, où la routine n’a pas sa place. J’interviens en amont du processus de fabrication, pour répondre à vos besoins.

François Bégo

Responsable méthode & achat

Ce qui me plait, chez MSM, c’est que le travail est varié, sur des pièces que l’on ne voit pas tous les jours : cintrées, bombées… Je suis entré chez MSM en 2006 en alternance, et j’y suis resté ! Je travaille désormais sur les méthodes et le parc machines.

Yvan Rosier

Responsable d’atelier

Entré chez MSM en 1999, j’ai été formé au métier au sein même de l’atelier. En plus du plaisir de travailler le bois, avec une bonne équipe, le côté diversifié du métier permet de se remettre toujours en question et de s'adapter pour s’améliorer